Plafonnement des niches fiscales à 10 000 €, suppression du dispositif Scellier pour l’investissement immobilier locatif, les experts de la gestion de patrimoine sont unanimes : pour 2013, l’investissement immobilier locatif dans l’ancien avec travaux en utilisant le mécanisme du déficit foncier est le meilleur moyen pour se constituer un patrimoine tout en réduisant sa fiscalité.

De plus en plus de professionnels de la gestion de patrimoine recommandent d’investir dans l’immobilier en se tournant vers l’ancien avec travaux pour réduire son imposition.

C’est le cas de Jean-Pierre de La Rocque, dans Finances privées de CHALLENGES du 18 octobre 2012 qui recommande « d’utiliser des systèmes, qui ne sont pas des niches fiscales, destinés à réduire ses revenus imposables, comme le déficit foncier. Son principe consiste à déduire chaque année la totalité des dépenses de rénovation d’un bien de ses loyers, et au-delà, de ses revenus globaux jusqu’à 10 700 € par an ».

De la même façon, dans une interview de Guillaume Sommerer dans Intégrale Placements sur BFM BUSINESS le lundi 22 octobre 2012, Christian FONTAINE, rédacteur en chef délégué du magazine LE REVENU, indique : « Que faire pour réduire son imposition sur le revenu? L’un des dispositifs qui marche le mieux et qui est vraiment accessible à l’ensemble des épargnants, c’est l’immobilier locatif ancien. On en a déjà parlé à de nombreuses reprises. On achète un appartement ancien à rénover et on effectue des travaux. Pourquoi on effectue des travaux, pour améliorer la qualité du bien, pour qu’il se loue plus facilement et sur le plan fiscal, parce que la totalité des travaux d’amélioration – pas d’agrandissement- sont déductibles des loyers. Et si jamais vous obtenez un solde négatif, ce que les spécialistes, les fiscalistes appellent un déficit foncier, ce déficit foncier est déductible de vos revenus imposables dans la limite de 10 700 €, ce qui fait, si vous êtes imposés avec un taux marginal d’imposition de 30%, une économie d’impôt supérieure à 3000 €, ce qui n’est pas négligeable.