Une étude récente de l’EDHEC Business School propose de regarder l’impact du montant du loyer sur le rendement locatif d’un investissement immobilier locatif. Elle montre que louer au dessus du prix du marché fait baisser le rendement locatif. Exemples et explications.

PLUS LE LOYER EST ÉLEVÉ, PLUS LE RENDEMENT LOCATIF DIMINUE

Par exemple, un studio à Paris loué 20 % au-dessus du marché offre ainsi un rendement locatif moyen de 4,23 %, soit un peu moins que le rendement locatif de  4,47 % qu’il aurait eu en étant loué au prix du marché.

Rendement locatif en fonction du loyer

Ce constat s’applique de façon récurrente, quelle que soit la taille du logement ou son état. Cela ne veut pas dire qu’elle s’applique dans tous les cas, mais de façon globale. 

 EXPLICATIONS

Depuis 2000, les loyers sont en hausse continue avec un taux de croissance compris entre 2% et 5%. Cette hausse rapide des loyers a affecté le taux d’effort des locataires, c’est à dire le ratio des dépenses de logement sur le revenu disponible des ménages. 

Si le rendement locatif baisse, c’est parce qu’en louant plus cher, le propriétaire augmente le risque de vacance de son logement. Autrement dit, il peut faire fuir son locataire et mettra plus de temps à en trouver un nouveau. Pendant ce temps, il ne touche pas de loyer, ce qui fait chuter son rendement locatif.

Autre raison invoquée : l’augmentation du risque d’impayés. Un paradoxe, puisque c’est souvent pour se mettre à l’abri des risques d’impayé et de vacance, que les propriétaires louent plus cher…