Dans les Echos du 28 septembre, un dossier spécial « Immobilier d’investissement » s’attarde sur les placements qui restent à la disposition des particuliers pour se constituer un patrimoine à crédit.

ETAT DES LIEUX

Dans un premier état des lieux dressé par Edouard LEDERER, journaliste au quotidien les Echos, il apparaît que la gestion de son épargne est un exercice difficile en cette fin d’année. Pour lui, « l’immobilier, même s’il donne actuellement des signes de faiblesse (stagnation des prix et des transactions), est à surveiller ».

De même, Cyril LUREAU, directeur général délégué d’Avenir Finance, rappelle que :  « l’immobilier offre la protection de l’actif réel, mais, de plus, c’est une des rares composantes de votre patrimoine qui vous pouvez acheter à crédit ».

INVESTISSEMENT LOCATIF DANS L’ANCIEN AVEC TRAVAUX

Pour Laurence BOCCARA, journaliste aux Echos, « l’achat dans l’ancien s’avère être aujourd’hui une option intéressante hors de tout dispositif fiscal. Tout d’abord parceque cet investissement locatif est généralement de 5% à 15% moins cher que le neuf pour des surfaces équivalentes. Ensuite, parce qu’il est plus facile de trouver ces biens, en raison d’une offre abondante de logements d’occasion. Enfin, ce placement offre une rentabilité supérieure. Cette dernière évolue entre 5% et 8% brute contre 4%, au mieux dans le neuf. »

Dans un environnement économique perturbé, et à l’approche d’une période de forte inflation, l’investissement immobilier locatif présente de nombreux avantages. Pour la journaliste, « malgré un marché cher, une fiscalité pesante et des crédits plus difficiles à obtenir, la pierre garde son attrait. Dans un patrimoine composé de valeurs mobilières, l’immobilier en direct a toute sa place car il permet de diversifier. »

Lionel Ducrozant, gérant associé de Phoenix Gestion Privée, rappelle pour sa part que « l’évolution de cet actif est décorrélée de celle des produits purement financiers liés aux marchés boursiers. C’est une façon de mutualiser les risques ».

Enfin, Laurence BOCCARA rappelle que « disposer d’un logement locatif offre plusieurs atouts. Cela permet d’abord de se construire un patrimoine à crédit, ce qui est impossible avec tous les autres placements. Ensuite, une fois le prêt remboursé, les revenus locatifs peuvent servir de complément de retraite. »