L’approche de la fin d’année est toujours une période propice aux prévisions pour l’année suivante en matière de marché immobilier. Après une année 2014 en demi-teinte pour les vendeurs, comment va se comporter le marché immobilier en 2015 ? Les acheteurs ont-ils vraiment repris la main ? Les taux vont-ils poursuivre leur baisse ? Les réponses d’un spécialiste du secteur, Fabrice Abraham, directeur général du réseau d’agences Guy Hoquet l’Immobilier lors d’un interview pour L’EXPRESS.

Marché de l’immobilier en 2015

« En 2014, le marché de l’immobilier a connu un net ralentissement : baisse du nombre de ventes, délais de transaction plus longs, baisse des prix… Le marché est désormais clairement en faveur des acquéreurs qui prennent leur temps, négocient… Et parfois renoncent à acheter, attendant encore une baisse des prix plus importante. Mais que va-t-il se passer en 2015 ? 

 

Selon Fabrice Abraham, directeur général du réseau d’agences Guy Hoquet l’Immobilier, 2014 a été marqué par un retour des acquéreurs sur le marché de l’immobilier (+ 15%), avec un nombre de visites de biens immobiliers en très forte hausse (+ 48%), mais avec un nombre de ventes en baisse significative (-7%). Il en conclut que les acquéreurs reprennent le pouvoir, mais prennent surtour leur temps pour réaliser leur projet d’acquisition lorsqu’ils n’ont pas de contraintes personnelles. 

Pour l’année 2015, il évoque deux répères à suivre pour anticiper l’évolution du marché de l’immobilier : 

– un répère économique : le marché est très sensible aux taux d’intérêt. Si les taux d’intérêt restent bas comme il l’envisage, le marché se tiendra dans les volumes avec une légère inflexion des prix.

– un repère politique : le plan de relance du gouvernement va créer selon lui un regain d’activité sur le marché de l’immobilier.

 

Interview à retrouver sur l’EXPRESS.fr

 

Immobilier